Le Camp De-La-Salle

à St-Alphonse-Rodriguez dans Lanaudière


Qui nous sommes

Au coeur de Lanaudière, situé dans le sympathique village de Saint-Alphonse-Rodriguez, sur les rives du Lac Rouge, le Camp De-La-Salle offre un cadre enchanteur pour l’épanouissement des jeunes qui y séjournent.

Cumulant 65 ans d’expérience auprès des jeunes de 5 à 16 ans, le CDLS est, pour des milliers d’enfants, une de leur plus importante histoire d’amour!

Le CDLS s’engage à initier tous les jeunes à la vie de plein air, tout en contribuant à leur développement physique et intellectuel ainsi qu’à favoriser leur apprentissage à la vie de groupe. Et tout ça, en s’amusant !

La philosophie du CDLS repose principalement sur le respect des choix de l’enfant. Le camp propose une panoplie d’activités à la carte dont l’originalité réside dans la liberté qu’a le jeune d’organiser son emploi du temps selon ses goûts et ses intérêts personnels.

Encadrés par des moniteurs expérimentés et attentionnés, les jeunes se sentent en sécurité et appréciés. Ainsi, ils peuvent se développer dans plusieurs facettes de leur personnalité et créer des amitiés solides dans un environnement sain.

Un séjour au CDLS, ça change une vie!

** Le lieu nommé Camp De-La-Salle est maintenant géré par l’organisme à but non lucratif nommé Centre De-La-Salle.

 

Notre histoire

À chacun son histoire, voici la nôtre en quelques lignes…

  • 1952 – À Vaudreuil, dans des conditions de fortune, une douzaine de Frères des Écoles chrétiennes mettent sur pied une première ébauche de camp de vacances. L’expérience fut très concluante.
  • Mars 1954 – Les Frères des Écoles chrétiennes font l’acquisition du « Domaine du Lac Rouge » (un terrain de 35 acres, avec une quinzaine de chalets.). Les 140 premiers campeurs arrivent au début de juillet de la même année.
  • 1970 – Le Frère Marcel Verpaelst fait de grands changements: création de la piste d’hébertisme, amélioration de la plage et l’activité voile remplace le ski nautique!
  • 1975 – Le Frère Gérard Giguère met l’accent surtout sur la pédagogie dans les activités et permet dorénavant aux campeurs de choisir leurs activités.
  • 1978 – Le Frère Robert Lavallée assure la continuité du camp. Son souci premier est d’impliquer le plus possible des laïcs à l’oeuvre.
  • 1984 – On arrête la vente des hot-dogs et des frites à la Cantine!
  • 1994 – Le camp de jour débute ses activités.
  • 2002 – 50e anniversaire de fondation du camp. Près de 300 personnes sont de la fête. À cette occasion, on procède à l’inauguration du nouveau secrétariat et au lancement de la Fondation Camp De-La-Salle.
  • 2007 – La Fondation Camp De-La-Salle souligne son 5e anniversaire et remet un chèque de 8 000.$ pour la semaine lasallienne.
  • 2015 – Après 62 ans à la direction du Camp, les Frères des Écoles chrétiennes passent le flambeau à la jeune génération. Le 1er juin 2015, une nouvelle saison s’amorce avec une nouvelle administration composée d’anciens moniteurs et de Martin Lapointe (Directeur en poste depuis 1996). Cette jeune équipe assumera dorénavant la gestion complète des opérations.
  • 2017 – Célébrations des 65 ans du CDLS.

Notre équipe

Membres du personnel:

« Un travail d’équipe chaque jour, c’est la clé de la réussite pour chaque séjour. » Martin Lapointe, Directeur général

126

MARTIN LAPOINTE, Chinook !

Directeur général

À l’été 1993, Martin arrive au CDLS en tant que chef sauveteur. Il occupera ce poste pendant 4 étés, avec pour objectif de faire découvrir aux campeurs qu’une activité nautique peut être à la fois sécuritaire et amusante. Promu directeur adjoint à l’automne 1996 et ensuite, directeur général en juin 2015, il a été le premier employé permanent du CDLS.

D’abord détenteur d’un bac en enseignement, il a su, au fil des années, conjuguer ses passions pour l’eau, la formation, les jeunes et le plein air en développant des approches plus structurées et enrichissantes pour plusieurs activités. Il est également formateur en escalade rocher et cadre formateur pour le nouveau programme du Conseil québécois du loisir : le DAFA (le diplôme d’aptitude aux fonctions d’animateur). Pour lui, le Camp De-La-Salle est sa deuxième maison.

STEVE FRÉCHETTE, Poumon !

Chef de camp

Steve et le camp, c’est une véritable histoire d’amour ! Campeur pendant 10 ans et ensuite 2 étés comme moniteur, il connaît le camp comme le fond de sa poche! Toujours prêt à relever de nouveaux défis, ça allait de soi que Steve accepte le poste de chef de camp. Son but en étant chef de camp? Apporter aux campeurs une expérience de camp qui sort de l’ordinaire, qui les fait rêver et dont ils se souviendront toute leur vie. Comme il l’a vécu… et encore plus ! Perçu par ses collègues comme quelqu’un de très généreux et toujours prêt à aider les autres, Poumon est tout désigné pour être un chef de camp hors pair! 

116
117

BENJAMIN GAGNÉ, Gabin !

Coordonnateur, camp de vacances

Benjamin, aussi connu sous le nom de Gabin, en a connu des camps… 4 camps de jours et camps de vacances comme campeur et 3 autres en tant que moniteur. Ces différentes expériences en camp lui ont permis d’apprendre et de grandir à travers diverses dynamiques. Il sait qu’il y a autant de vies de camp qu’il y a de camps de vacances au Québec. Mais c’est au Camp De-La-Salle qu’il a trouvé la vie qui lui parle le plus. Cette vie de camp si propre au CDLS, celle qui lui rappelle ses meilleurs moments en tant que campeur. L’esprit du CDLS le motive à transmettre ses apprentissages, partager ses joies, toute sa fougue et le dépassement de soi aux prochaines générations de campeurs. En 2017, Benjamin a laissé son poste de moniteur de plage pour devenir coordonnateur au camp résident. Un défi qu’il relève avec brio!

LAURENCE DENOMMÉE, Question !

Coordonnatrice, camp de jour

Laurence, alias Question, s’est jointe à l’équipe du Camp De-La-Salle à l’été 2014. D’abord, monitrice d’escalade, ensuite monitrice du chalet 10 pour finalement rejoindre l’équipe de gestion en tant que coordonnatrice du camp de jour. Passionnée de ski, elle l’enseigne depuis six hivers aux jeunes et l’été, elle est au camp. Bref, elle adore les jeunes et les jeunes l’adorent! Dès son premier été au CDLS, ce fut le coup de foudre. Pour elle, c’est sa deuxième maison, sa deuxième famille. Elle a le CDLS gravé sur le coeur, c’est pourquoi elle tient à apporter dynamisme et innovation afin que tous les jeunes qui y séjournent l’ait aussi tatoué sur le coeur, comme elle.

118

Conseil d’administration:

« Le Camp De-La-Salle est un lieu unique où j’y ai passé des étés inoubliables. Il était naturel et important pour moi de m’impliquer au sein du conseil d’administration afin que le plus d’enfants possible puissent venir s’épanouir au camp! »Dominique Lavallée, administratrice

Capture d’écran 2017 08 09 à 20.55.59

CATHERINE DÉRY, présidente

  • Ancienne campeuse et monitrice
  • Étudiante en maîtrise et enseignante
Ariane

ARIANE CRÉPEAU-ROUSSEAU, vice-présidente

  • Ancienne monitrice
  • Kinésiologue et enseignante
Fichier_001

MARIANNE FILLION, secrétaire

  • Ancienne campeuse et monitrice
  • Médecin de famille
126 1

MARTIN LAPOINTE, directeur général du CDLS

  • Ancien moniteur et directeur adjoint
  • Directeur général du CDLS depuis 2015
124

SIMON PIOTTE, trésorier

  • Ancien campeur et moniteur
  • Directeur de CPE (Centre de la Petite Enfance)
120

DOMINIQUE LAVALLÉE, administratrice

  • Ancienne monitrice
  • Chef recherchiste dans le domaine télévisuel
AntoineBeland

ANTOINE BÉLAND, administrateur

  • Ancien campeur et moniteur
  • Étudiant en Droit
FB_IMG_1502907361118

PIERRE LAROUCHE, administrateur

  • Travailleur social jeunesse en CLSC
  • Thérapeute individuel, familial et conjugal en privé

Ambassadeurs du camp:

Ils connaissent tous le CDLS. Ils y ont tous, ou presque, été campeurs ou moniteurs ou même les deux! Grâce à eux, le camp multiplie ses forces, ses voix et rayonne partout au Québec! Ils ont le CDLS tatoué sur le cœur.

« Être ambassadrice du Camp De-La-Salle, c’est une grande fierté. Le camp a marqué ma jeunesse. Il n’y a personne de mieux placé que moi pour convaincre des jeunes (ou des parents!!) d’aller prendre une bonne bouffée d’air d’épinette dans le bois à St-Alphonse-Rodriguez. Le Camp De-La-Salle est une de mes grandes histoires d’amour. Je crois beaucoup en lui. » – Joëlle Lanctôt, comédienne, chanteuse et ancienne campeuse.

xavier-desharnais

XAVIER DESHARNAIS

Nageur professionnel en eau libre, classé 3e au monde et kinésiologue

« Je tenais à représenter le Camp De-La-Salle et d’en vanter les mérites, car il représente précisément les valeurs et l’esprit que l’on doit retrouver dans les camps de vacances. La possibilité de pratiquer plusieurs activités artistiques, sociales ou sportives permet aux jeunes de se découvrir des intérêts et des talents tout en développant des qualités telles la détermination, la débrouillardise, le travail d’équipe, le respect d’autrui et le respect de la nature. Je crois fermement que l’expérience vécue est bénéfique pour les jeunes et leur donne la chance de se découvrir une passion. Pour moi, ce fût le plein air. Le plein air n’est sûrement pas étranger à mon amour pour la nage en eau libre! Une sensation de liberté et d’harmonie avec la nature s’est allumée en moi lors de ces étés passés à camper. C’est grâce à cette passion que je voyage maintenant partout dans le monde pour faire ce que j’aime le plus. Donnez la chance à votre enfant de développer une passion et laissez le tenter l’aventure du Camp De-La-Salle cet été! »

– XD

En savoir plus sur Xavier

BENOIT DROUIN-GERMAIN

Ancien campeur et moniteur et comédien

« Je suis fier de pouvoir représenter le Camp De-La-Salle comme ambassadeur. Mon plus grand désir est de le faire connaître partout au Québec et que tous les jeunes puissent avoir la chance que j’ai eu et d’y séjourner au moins une fois dans leur vie. Un été au camp, ça change une vie, croyez-moi! ».

À l’âge de douze ans Benoit Drouin-Germain passe une semaine au Camp De-La-Salle. Son séjour en tant que campeur est une expérience extraordinaire qui soudera à jamais le lien entre lui et « son » camp. Six ans plus tard, Benoit devient Cheez-Whiz, moniteur du chalet 3, une expérience de travail riche et inoubliable. Au total, Benoit passe quatre étés au camp où il met tout en oeuvre pour faire rire les jeunes et les voir s’épanouir.

« Mes années passées au Camp De-La-Salle ont été fondamentales dans mon évolution et ont grandement contribué à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui. »

– BDG

En savoir plus sur Benoit

benoit-drouin-germain
Capture d’écran 2017 08 09 à 13.28.11

STÉPHANE GARNEAU

Ancien campeur, animateur et chroniqueur radio, auteur de Récits Sportifs – différents visages du dépassement de soi (Flammarion Qc.)

«Deux étés! En 1976 et 1977. Deux périodes de trois semaines auront suffi à me laisser des souvenirs qui n’ont cessé de m’accompagner depuis. Que ce soit le cours de survie en forêt, les tournois de ballon chasseur ou les bains de minuit, j’ai toujours, 40 plus tard, des images claires de mes étés au Camp-de-La-Salle».

«On ne réalise pas toujours l’impact d’un séjour au camp sur la fabrication de l’identité des jeunes, l’ouverture sur le monde et l’estime de soi. Je me fais un plaisir de vanter les mérites, la richesse et l’importance qu’a eu le Camp-De-La-Salle dans ma jeune vie…»

– SG

JOELLE LANCTOT

Ancienne campeuse, chanteuse et comédienne

« Je suis devenue campeuse du Camp De La Salle à l’âge de 10 ans. Une longue tradition dans ma courte vie d’enfant naissait. Chaque été j’anticipais ma semaine au camp comme Noël #2 … et je n’étais jamais déçue. Je préparais ma petite valise avec la ferme intention d’aller m’arracher les cordes vocales à répondre aux chansons à répondre sous le « préo ». Je n’étais pourtant pas du genre cheerleader, mais le camp avait le don de réveiller en moi la guerrière du plein air insoupçonnée. Sur le bord du Lac Rouge, je me sentais libre et forte. J’ai étiré mon expérience de campeuse jusqu’à la dernière minute; à 15 ans, c’était un peu le temps de ranger mon sac de couchage ! Aujourd’hui, je souhaite à tous les jeunes d’avoir la chance de se tremper dans cette aventure des plus formatrices pour la tête et le cœur. »

– JL

En savoir plus sur Joelle

joelle-lanctot
marie-eve-mathieu

MARIE-EVE MATHIEU

Cliente au camp, kinésiologue, professeure agrégée à l’Université de Montréal et chercheure au CHU Ste-Justine

« Il est essentiel de souligner les bons coups qui font que les jeunes sont plus actifs et en santé. Les actions menées en ce sens par le Camp De-La-Salle méritent d’être saluées et c’est pourquoi, j’appuie ce camp! »

Marie-Eve Mathieu a passé son enfance en camp de vacances. Elle y a rencontré une diversité de jeunes et y a fait ses premiers cours de natation (pour éventuellement devenir sauveteur). Aujourd’hui, elle a adopté le Camp De-La-Salle pour y avoir séjourné quelques fois avec des amis ou entre collègues. Elle s’y sent bien et retrouve le dynamisme et le ressourcement qu’elle ressentait en camp, enfant.

« Un camp, c’est un endroit parfait pour se développer. Il s’agit d’un moment idéal pour réfléchir sur ses habitudes de vie, et ce, en pleine nature, loin des écrans. Le Camp De-La-Salle offre cet espace de vie aux jeunes. »

– MEM

En savoir plus sur Marie-Eve

VÉRONIQUE PASCAL

Ancienne campeuse et monitrice, auteure et comédienne,

« Le Camp De-La-Salle m’a tellement donné. En être une ambassadrice est pour moi l’opportunité de pouvoir redonner à ma manière. Je veux que les gens voient à quel point un lieu comme le CDLS provoque des déclics importants dans des jeunes vies, et comment cela contribue à créer des adultes intéressants, capables d’échanges, de partage … et de courage ! »

À 11 ans, juste avant de rentrer au Collège St-Paul, Véronique Pascal passe une semaine au Camp De-La-Salle, avec les gens avec qui elle fera son secondaire. Une expérience hyper positive … qui l’amène à souhaiter une seule chose : devenir, un jour, monitrice au CDLS. À 19 ans, Véronique devient Minute. Trois étés incroyables où elle aura dû faire preuve d’invention et d’originalité pour captiver les jeunes et leur donner un modèle de fille qui n’a pas froid aux yeux, ni peur du ridicule.

« Si je suis une fille libre aujourd’hui, tant dans ma vie personnelle que dans la création (qui est devenu mon gagne-pain), c’est précisément parce que je me suis réfléchie, dépassée, puis définie grâce aux expériences vécues au Camp De-La-Salle. »

– VP

En savoir plus sur Véronique

veronique-pascal
alexandre-pelletier

ALEXANDRE PELLETIER

Ancien moniteur et coordonnateur des événements promotionnels au 96,9 CKOI

« C’est pour moi un immense honneur que d’être ambassadeur du Camp De-La-Salle. Quelle consécration! Je crois énormément en ce type de divertissement essentiel pour les jeunes et surtout, je crois au pouvoir et aux nombreux bénéfices qu’apporte le Camp De-La-Salle dans la vie d’un jeune. »

C’est sous le nom de Calotte qu’Alexandre Pelletier a vécu sa première expérience de moniteur au Camp De-La-Salle. À l’été 2002, il est embauché comme moniteur du chalet 3. Un été qui marquera à jamais sa vie. Les matins à la plage, les grands jeux et les repas en groupe restent des moments inoubliables à jamais gravés dans son cœur.

« Dès les premiers instants passés au camp, j’ai eu la piqûre pour les jeunes. De les voir s’épanouir, bouger et se découvrir dans un environnement aussi idyllique, que le Camp De-La-Salle, a été pour moi un déclencheur. Les années suivantes, j’ai pu consacré ma vie à divertir les jeunes dans toutes sortes de contextes différents. Ce temps passé auprès des jeunes m’a tellement apporté et m’a forgé en tant qu’adulte. Je ne les remercierai jamais assez. »

– AP

Nous joindre

Le Camp De-La-Salle est situé à St-Alphonse-Rodriguez dans Lanaudière. À 30 minutes de Joliette et 1h15 de Montréal en voiture.

Adresse postale:
Camp De-La-Salle
130, lre rue lac-Rouge Nord
Saint-Alphonse-Rodriguez, Qc
JOK 1W0

Téléphone: 450-883-2022 ou sans frais: 1-800-961-2636

Courriel: info@campdelasalle.qc.ca

Dépliant du camp 2017 en version PDF